Eddie Ladoire – Tauzia (Tiramizu, 2006)


Eddie Ladoire
Tauzia

CDr Tiramizu tiracdr011 (France, 2006)

01. Tauzia

Eddie Ladoire du duo Heller livre ici en solo une pièce électro-acoustique. Eddie Ladoire utilise l’univers sonore du quotidien qu’il transforme grâce à des traitements numériques. Il crée un univers nouveau, composé à la fois d’éléments abstraits inouïs et d’éléments bien connus, familiers à l’oreille humaine. Ce travail expérimental permet de mettre l’auditeur face à un univers sonore qu’il entend au quotidien mais qu’il n’écoute pas. Ses compositions s’inscrivent aux frontières de la musique concrète, de la musique électronique et de la musique contemporaine. Il utilise l’esthétique et les structures de composition électroacoustiques, les techniques de la musique concrète afin de donner une dimension poétique, mélodique et psychologique à son travail, mais les techniques employées pour traiter le son et réaliser la composition sont celles de la musique électronique.
Eddie Ladoire s’investit également en tant que plasticien à travers la création d’installations sonores ou de design sonore. Il a collaboré avec des artistes tels qu’Alicia Framis, Clémentine Roy, Marie-Laure Bourgeois et Vincent Bécheau, ou Alain Declercq.
(Tiramizu)

Eddie Ladoire, responsable de l’association M.A.spécialisée dans la programmation de concerts de musique électronique et expérimentale est également musicien. Pianiste de formation, il a été bassiste au sein d’un groupe post-rock avant de venir à la musique électronique tout d’abord en tant que DJ puis en se tournant vers la compositions sur ordinateur. Tauzia est une oeuvre composée en solo pour laquelle Eddie Ladoire a capturé de très belles ambiances sonores urbaines, des bruits de rue, de gares ou peut-être d’aéroport, de machines et de voix. Cette base sonore est ensuite traitée numériquement avec plus ou moins d’intensité par des effets et des logiciels pour être associée avec une musique électronique sensuelle dans laquelle vient s’insérer le récit d’une histoire d’amour charnelle et délicieusement inventive. Les amateurs de Luc Ferrari retrouveront chez ce jeune musicien le goût pour la transgression, le plaisir d’une musique concrète sensitive qui n’hésite pas à s’éloigner des préoccupations purement musicales pour embrasser l’intensité, l’excitation et la vivacité du quotidien. (France Musique)

FR Joli objet sonore présenté dans une pochette au format 45 tours. Son album Always the Beginning sur Optical Sound prolonge la démarche, là encore dans un digipack au format spécial (et contrairement à Tauzia, il est toujours disponible).
ENG Eddie Ladoire is a member of Heller (with Sébastien Roux), already heard on the Levitate compilation presented on this blog a few weeks ago. Electroacoustic piece, 21 minutes of field recordings and musique concrète, out of print. If this wasn’t posted here, where would you find it?

Visit Eddie Ladoire or Tiramizu

Publicités
Cet article, publié dans Electronic, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Eddie Ladoire – Tauzia (Tiramizu, 2006)

  1. Dave M dit :

    If this wasn’t posted here, where would you find it?

    Nowhere, that’s for sure. So thank you!

    • docteurorlof dit :

      And thank you for listening!
      Obviously, rarity does not always equals quality, but this little piece by Eddie Ladoire is quite nice indeed.
      And you may also like his recent album Always the Beginning on Optical Sound (still available from the label in a beautiful long size digipack).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s