Eugene Carchesio – Trances (Rhizome, 2008)


Eugene Carchesio
Trances

CDr Rhizome rhcd19 (Australia, 2008)

01. Trances (1)
02. Trances (2)
03. Trances (3)
04. Trances (4)
05. Trances (5)
06. Trances (6)
07. Trances (7)
08. Trances (8)
09. Trances (9)
10. Trances (10)
11. Trances (11)

Eugene Carchesio : synthesizer, drum machine

Carchesio, star turn of The Lost Domain, punk ingénue in G55 and long-time collaborator with Leighton Craig, unleashes one of his most fantastically boggling sets. Those looking for DNE’s post-Coxhill jazz whimsy will be pleasantly surprised by Trances’ pure, opaque and yet slyly playful rendering of modern minimal electronics, not one-hundred miles from the renowned Raster-Noton cabal (Alva Noto, Frank Bretschneider, etc.).
(Rhizome)

Minimal, grid-oriented “acid” from composer Eugene ‘The Lost Domain’ Carchesio. Sounds not unlike a Mille Plateaux / Sähko release ca. 1998, or the more linear exploits of synth-pulse compatriots Nerve Net Noise.
(Mimaroglu)

Un titre programmatique pour un album qui séduira les amateurs de CoH et autres vieilleries à la Raster-Noton (s’ils passent par ici).

http://www.mimaroglumusicsales.com/artists/the+lost+domain.html
http://www.suttongallery.com.au/artists/artistprofile.php?id=9

Publicités
Cet article a été publié dans Electronic. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Eugene Carchesio – Trances (Rhizome, 2008)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s